L'écrivain qui avait perdu son personnage part 1

Quelques heures plus tard, Tobias ne tenait plus en place. Il avait vu les lions, les rhinocéros, les ours et s’émerveillait de tout. Perché sur les épaules de son père, il pointait maintenant le doigt vers des branches. Levant les yeux Claire aperçut un perroquet. Cette sortie au zoo était vraiment une bonne idée.

 Ils pique-niquèrent joyeusement vers midi puis décidèrent que pour digérer tranquillement le circuit en train serait une bonne idée. Ils patientèrent quelques minutes avant qu’une petite locomotive n’apparaisse. Ouvrant grand les yeux Tobias observa avec une profonde attention le petit train aux couleurs chatoyantes. À l’idée d’y monter; il piétinait d’impatience.

 Les heures s’écoulèrent rapidement, trop rapidement au goût de la petite famille. Bientôt il faudra songer à repartir.

« Je peux avoir une glace ? Demanda soudain Tobias en se tournant vers sa mère.

Cette dernière sujette à un soudain mal de tête ne l’entendit pas.

-Maman ?

Sentant l’inquiétude de son fils Claire tenta de lui sourire.

-Bien sûr mon chéri. Kévin ? Tu y vas s’il te plait ? »

Kévin fixa longuement sa femme puis finit par s’incliner. Prenant son fils par la main il le conduisit à un mètre de là. Au bord du malaise, Claire dut s’asseoir. Elle rageait contre son corps qui ne lui laissait plus aucun instant de répit. Respirant lentement elle se massa doucement les tempes. Au retour de son fils et de son mari elle les accueillit d’un signe de la main et saisit, avec un sourire un peu forcé, la glace que Tobias lui tendit. Kévin s’assit auprès d’elle, mais n’émit aucun commentaire. Néanmoins une fois la glace terminée il décida qu’il était temps de rentrer.

 

Le retour se passa dans le calme. Tobias épuisé s’endormit rapidement. Au bout de quelques kilomètres Kévin rompit le silence :

« On n’aurait peut-être pas du…

 -Ne dis pas ça. Tu sais très bien que demain je rentre à l’hôpital et que je n’en ressortirai pas vivante. Je voulais passer cette journée avec mon fils…Et toi.

Ce fils qu’elle ne verrait pas grandir, son mari avec qui elle ne fêterait plus jamais d’anniversaires de mariage.

-Pardon », murmura Kévin.

Les yeux humides son mari détourna rapidement le regard.

 De retour chez eux Kevin porta Tobias jusqu’à sa chambre. Lorsqu’il retourna dans la sienne: Claire l’attendait. Ce soir, ils s’aimèrent pour la dernière fois.

 Au matin, le réveil les sortit brutalement du sommeil. Chacun se prépara en silence. Soudain, quelqu’un frappa à la porte. C’était la baby-sitter Sophie. Elle devait garder Tobias pendant que Kévin emmènerait Claire à l’hôpital. Ils échangèrent peu de mots. Sophie connaissait bien Tobias: tout allait bien se passer. Claire au moment de partir embrassa son fils encore endormi puis ils sortirent. Son mari démarra la voiture et c’est le cœur serré que Claire regarda peu à peu son foyer disparaître dans le rétroviseur. Le véhicule roulait lentement sur le bitume, mais l’hôpital finit par apparaître sous leurs yeux.

 FLASH !

                                                      BOOM !








Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton message:

 
Publicité
 
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (10 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=